Nos tutelles

CNRS Universite de Lyon Universite Lyon 1 Universite Jean Monnet Saint Etienne Insa Lyon

Nos partenaires

Institut Carnot ECNP Institut de Chimie de Lyon

Rechercher





Accueil > Actualités

Prix 2019 du doctorant étranger AAUL à Wissam Farhat

Wissam Farhat, docteur issu de l’IMP (en cotutelle avec la North Carolina State University, USA), a remporté le prix 2019 du doctorant étranger décerné par l’AAUL (Association des Amis de l’université de Lyon) pour ses travaux de thèse intitulée « Investigation of hemicellulose biomaterial approaches : the extraction and modification of hemicellulose and its use in value-added applications » sous la direction de Frédéric Becquart et Nathalie Mignard.
Ce prix lui sera remis lors d’une soirée le 26 novembre à partir de 17h30 à la salle de spectacle de la maison de l’Université de Saint Etienne. A cette occasion l’IMP et l’AAUL organisent une soirée de conférences autour de la chimie durable et des polymères, avec la participation de Bruno Andrioletti de l’ICBMS et d’Alexandra Clayer-Montembault et Frédéric Prochazka pour l’IMP.

Lien d’inscription aux conférences :
http://amis-universite-lyon.fr/Mardi-26-novembre-2019-Conferences-a-Saint-Etienne-Chimie-verte-et-polymeres

Résumé de la thèse : L’utilisation de matériaux renouvelables est considérée comme l’un des points clés du développement durable. Les glucides sont facilement biodégradables et ont tendance à se dégrader dans les environnements biologiquement actifs. L’hémicellulose (HC) est l’un des polysaccharides les plus courants, représentant environ 20 à 35% de la biomasse lignocellulosique, et n’a pas encore trouvé sa place dans de larges applications industrielles comme la cellulose, autre ressource forestière. L’hémicellulose est un hétéro-polysaccharide. C’est aussi un substitut vert pour les polyols issus du pétrole ainsi qu’un substitut non alimentaire des polyols d’amidon. Les objectifs de ce projet sont le développement d’une stratégie optimisée pour l’extraction de l’hémicellulose et son utilisation dans les biomatériaux à forte valeur ajoutée. L’extraction de l’hémicellulose aurait un grand potentiel comme matière première de la nouvelle bio-économie. Pour étendre ses applications au domaine porteur des hydrogels, comme aux revêtements et adhésifs sensibles aux stimuli, des réseaux de polymères ou des systèmes de relargage de médicaments, les propriétés de l’hémicellulose ont été modifiées en introduisant sur sa chaîne principale des groupes réactifs pour le rendre réticulable réversiblement par la réaction de Diels-Alder. Par cette approche, le potentiel de remplacement des matières premières dérivées du pétrole par des ressources renouvelables pour la production de matériaux polymères biodégradables est important du point de vue sociétal et environnemental.